Témoignage : existe-t-il des pneus agricoles plus résistants à l’usure

L’optimisation de votre matériel est une des principales sources d’économie pour votre exploitation. C’est particulièrement vrai pour les pièces ou les parties de vos machines qui subissent une usure liée à l’utilisation, vos pneus de tracteur en sont le meilleur exemple.

Dans l’idéal nous souhaitons tous obtenir une usure lente et régulière pour augmenter au maximum la durée de vie de nos pneumatiques. 450 heures supplémentaires sur une monte de pneu ne représentent pas une petite économie...

Imaginez que vous puissiez gagner 800 heures sur une monte avec des pneus de dernière génération !

Voici dans le détail ce qui permet de réduire l’usure et les paramètres à prendre en compte pour choisir le pneu qui aura la plus grande longévité :

 

1. Les 3 causes d’usures liées à l’utilisation

3 causes d’usures : route – pression - charge

Les raisons pour lesquelles vos pneus s’usent rapidement sont multiples, voici cependant les 3 principales causes :

1. L’utilisation fréquente sur route

Un tracteur passe en moyenne entre 25% à 40% de son temps sur la route, selon les besoins logistiques des chantiers et l’éloignement des parcelles. Or, la route est certainement l’endroit où l’on génère le plus d’usure à cause notamment du revêtement routier très abrasif pour la gomme.

L’irrégularité du sol, les freinages et les accélérations sont d’autres facteurs qui influent sur l’usure du pneu agricole. En effet, le revêtement routier est beaucoup plus dur que la terre et chaque freinage ou accélération rapide augmente l’usure de la gomme.

Les vitesses élevées en charge entraînent généralement un échauffement excessif de la gomme et peuvent la fragiliser, c’est pourquoi il est toujours préférable de rouler à une vitesse inférieure à celle autorisée par l’indice de vitesse de vos pneumatiques.

2. Le mauvais réglage de la pression des pneus

usure : vérifier le réglage de la pression

Deux cas de figure peuvent se présenter :

LE SOUS-GONFLAGE. Lorsqu’un pneu est sous-gonflé, il rebondit sur le sol, provoquant une usure anormale des barrettes (une barrette sur deux est usée) et des épaules.
Sur route, une pression trop basse peut causer un échauffement des matériaux. Si cette situation est trop fréquente l’échauffement va entrainer une dégradation de la structure du pneu qui peut se matérialiser par la séparation des différents composants caoutchouc, nylon, rayonne et des éléments métalliques.


LE SUR-GONFLAGE. Une pression trop élevée entraîne également l’usure prématurée du pneu agricole. En effet, celui-ci se bombe et la partie centrale de la bande de roulement est très fortement sollicitée, ce qui favorise une usure localisée en nez de barrettes.


3. L’excès de charge

Une charge inadaptée de votre tracteur entraîne inévitablement l’usure de vos pneus. En transportant des charges trop lourdes, cela augmente les sollicitations sur la bande de roulement, les flancs et la carcasse des pneus, occasionnant avec la répétition, une déformation permanente de la structure du pneumatique. Cette déformation va accélérer l’usure globale du pneu.

usure du pneu lié à l'excès de charge

Lorsque vous êtes fortement chargé, il est conseillé de réduire largement votre vitesse sur route afin de diminuer les sollicitations sur la bande de roulement. En procédant de la sorte, vous limitez l’échauffement de celle-ci, et donc l’usure de la gomme.

Pour éviter d’endommager rapidement vos pneus, il est essentiel de vérifier que l’indice de charge de vos pneus agricoles soit adapté aux charges maximales que vous transportez. Pour cela, il suffit de consulter le tableau d’indice de charge fourni par le manufacturier.

 

2. Les 3 causes d’usures liées à un problème mécanique

Les défauts de géométrie font partie des principales causes d’usure de vos pneumatiques agricoles.
Lorsque l’usure de vos pneus est inégale c’est certainement dû à un problème mécanique. Si vous constatez par exemple une usure plus prononcée à l’avant qu’à l’arrière, ou uniquement sur un seul côté du pneumatique avec une symétrie droite ou gauche, vous devez vérifier :

  • Le pont avant
  • L’alignement des roues
  • Le jeu dans les rotules de direction
  • Le jeu dans les roulements.

Les raisons mécaniques qui peuvent causer ce type d’usure sont nombreuses, mais les sollicitations du pont avant sur des routes sinueuses, ou lors des chocs répétitifs subis par le train avant au cours de votre travail peuvent également provoquer un défaut de parallélisme (ouverture ou pincement) ou un défaut de carrossage.

1. Le défaut de parallélisme

défaut de parallélismeIl s’agit d’un dérèglement progressif de la géométrie des roues par rapport à l’axe d’avancement du tracteur. En effet, que vous soyez dans les champs, sur des chemins ou sur des routes en mauvais état, le pneu agricole subit de nombreux chocs. Il en va de même lorsque vous franchissez des ornières ou roulez dans des traces trop profondes qui conditionnent la direction.

Le défaut de parallélisme peut être supprimé en effectuant des vérifications régulières. Vous pouvez le corriger en apportant les réglages adaptés lorsque vous constatez l’un des problèmes suivants :

  • Vous remarquez une usure anormale sur un seul côté du pneumatique
  • Votre tracteur à tendance à tirer légèrement à droite ou à gauche
  • Votre tracteur dérive tout seul d’un côté ou de l’autre
  • La direction résiste davantage après un virage à droite qu’après un virage à gauche (ou inversement)
  • Une vibration anormale survient lorsque vous augmentez la vitesse sur route.

2. Le défaut de carrossage

Lorsque vous constatez un mauvais alignement de l’ensemble de la roue par rapport à la verticale (au sol), vous avez un défaut de carrossage. Idéalement, vous devez régler votre pneu de façon à ce qu’il se positionne parfaitement à la verticale, c’est-à-dire que la bande de roulement doit être le plus à plat possible sur le sol.

On distingue deux types de défauts de carrossage :

Le carrossage positif : lorsque le haut de la roue est plus à l’extérieur du tracteur par rapport à l'axe vertical, l’usure se concentre sur la tranche extérieure du pneu.


Le carrossage négatif : lorsque la roue est plus écartée vers le bas par rapport à la verticale, l’usure est plus importante sur le bord intérieur du pneu.


3. Une mauvaise prépondérance

La prépondérance c’est la synchronisation du train avant avec celui de l’arrière, de votre tracteur 4 roues motrices, en fonction de la dimension des pneus.

Une bonne prépondérance (comprise entre 1 et 3.5%) assure une puissance de traction optimale et évite l’usure prématurée de vos pneus agricoles. Si vous constatez que vos pneus avant s’usent plus rapidement que vos pneus arrière ou inversement, cela signifie peut être que la prépondérance est incorrecte.

Une mauvaise prépondérance peut se présenter sous deux formes :

Une prépondérance supérieure à 4 ou 5% : le pont avant subit des contraintes mécaniques puisque l’essieu arrière va freiner celui de l’avant. Outre les problèmes de direction et le risque de détérioration mécanique, vos pneus avant vont s’user plus vite que ceux de l’arrière.


Une prépondérance négative et inférieure à 0% : le pont avant perd de son efficacité puisque l’essieu arrière va pousser l’essieu avant du tracteur. Un fort patinage de l’arrière risque de se produire lorsque vous accélérez.


Contrainte mécanique = usure des cannelures du pignon
Contrainte mécanique entrainant une usure des cannelures du pignon

Pour calculer la prépondérance de votre tracteur, vous devez avant tout vous référer aux données constructeur et trouver le « Rapport mécanique du pont avant » de votre machine. Il suffit ensuite d’appliquer la formule suivante :

formule de calcul de la prépondérance

Prépondérance = [(Circonférence de roulement avant X Rapport Mécanique du pont avant – Circonférence de roulement arrière) / Circonférence de roulement arrière] X 100

Par exemple :

  • Monte ARRIÈRE : 650/75/R38 avec une circonférence de roulement de 5760 mm.
  • Monte AVANT : 600/65/R28 avec une circonférence de roulement de 4450 mm.
  • Rapport mécanique du pont avant : 1,325.

Calcul de la prépondérance : [(4450 x 1,325) - 5760) / 5760] x 100 = 2,36%

La prépondérance de 2.36% obtenu dans cet exemple est parfaitement correcte. En optant pour des roues plus grandes que celles de la monte d’origine, vous pouvez modifier la prépondérance et en général gagner en efficacité.

 

3. Les causes d’usures liées au vieillissement naturel

usures du pneu lié au vieillissement naturel

Les problèmes mécaniques ne sont pas les seules causes d’usure des pneus agricoles. En effet, ces derniers ont une durée de vie limitée dans le temps liée au vieillissement naturel des composants de vos pneus.

On distingue deux types de vieillissement :

Le vieillissement physique : il s’agit le plus souvent des phénomènes de fatigue lié soit à une situation trop statique ou trop dynamique, cela peut se matérialiser par une modification de la structure des polymères ou par une cristallisation.


Le vieillissement chimique du caoutchouc : il correspond à une dégradation de la structure chimique du polymère. Les processus de vieillissement chimique sont multiples, ils peuvent être lié à une exposition à une substance chimique telle que des solvants ou des hydrocarbures, mais ils sont plus souvent d’origine environnementale comme l’excès d’eau, l’oxygène, l’ozone, la température et la lumière.


Le vieillissement des pneus par oxydation

L’oxydation entraîne des réactions de coupure de chaînes dans les structures de caoutchoucs vulcanisés à base de caoutchouc naturel. Les pneus agricoles ont donc tendance à devenir trop souples sous l’effet de l’oxydation, ce qui rend la gomme plus sensible aux agressions extérieures et aux chocs.

Le vieillissement thermique en absence d’oxygène

Sous l’effet de hautes températures, de nombreuses réactions peuvent se produire en absence d’oxygène (si les pneus sont stockés en présence d’eau ou d’huile par exemple) :

  • Durcissement de certains composants
  • Ramollissement du caoutchouc suite à la décomposition thermique des polymères et hydrolyse des structures sensibles à l’eau.

Le vieillissement par ozonation

Les caoutchoucs vulcanisés contiennent des doubles liaisons moléculaires qui sont soumis à des sollicitations dans un environnement contenant de l’ozone, même en faible quantité. L’ozone peut provoquer plus ou moins de craquelures en fonction de la température et du taux d’humidité ambiant.

L’action de la lumière du soleil sur les pneumatiques

Des petites craquelures peuvent apparaître lorsque le caoutchouc est exposé à la lumière solaire de façon prolongée (tracteur régulièrement garé en plein soleil par exemple).

Mieux vaut donc préserver vos pneus des rayonnements UV.

rayonnements UV = vieillissement du pneu

La fatigue liée à l’utilisation

Au fil du temps, le pneu agricole peut montrer des signes de fatigue qui se présentent généralement sous forme de fissures. Plusieurs facteurs interviennent dans l’usure et la dégradation des propriétés mécaniques de la gomme, tels que la vitesse, la pression, le climat, la charge, les accélérations / décélérations ou encore le type de surface de roulage (route, chemin, champs).

 

4. Quel est l'un des pneus qui présente aujourd’hui une meilleure résistance à l’usure ?

Le remplacement de vos pneus de tracteur représente un budget important. Pour éviter de les changer juste après 2000 heures, mieux vaut se tourner vers des modèles récents, plus technologiques, intégrant des matériaux résistants à l’usure comme le VX-Tractor.

Cette catégorie de pneus répond à tous les besoins, aussi bien en matière de durabilité que de productivité. Ils conviennent parfaitement pour un usage polyvalent couvrant à la fois les travaux en cours de ferme et dans les champs. Bénéficiant de technologies innovantes, ils présentent des capacités supérieures dans tous les domaines :

Capacité de charge importante

Le VX-Tractor de Bridgestone est capable de supporter de lourdes charges avec une pression de gonflage supérieure allant jusqu’à 3 bars. En effet, il dispose d’une solide carcasse conçue pour limiter le stress interne, lui offrant ainsi une résistance optimale.

Traction hors pair

Grâce à une technologie brevetée et à une large empreinte de la bande de roulement, ce pneu vous assure une traction importante, ce qui augmente votre productivité lors du travail aux champs. En effet, grâce à la conception ingénieuse du dessin « Involute » des barrettes, il supprime l’effet de « pelle » des barrettes traditionnelles. Il a été développé pour limiter le patinage et la compaction du sol lors de l’effort de traction.

Durée de vie prolongée et usure réduite dans le temps

Mais son avantage principal est très certainement sa longévité. Il bénéficie d’un nouveau composant, contenant des huiles végétales, augmentant la résistance à l’usure ainsi qu’un apport jusqu'à 20% de gomme supplémentaire pour obtenir des barrettes plus longues, plus larges et plus profondes afin de lui garantir une plus grande résistance à l’usure et donc une durée de vie remarquable.

 


Pour en apprendre davantage sur les techniques qui permettent de préserver la rentabilité de votre exploitation, les experts du pneu de tracteur vous proposent de télécharger gratuitement ci-dessous un eBook complet sur ce sujet :

Téléchargez : Augmentez la rentabilité de votre exploitation

La majorité des personnes qui ont lu cet article ont aussi lu les articles suivants qui sont classés ci-dessous par ordre de popularité :

Ces informations ont pour seul but de vous sensibiliser aux aspects techniques et fonctionnels des pneus agricoles et de leur utilisation. Elles ne vous permettent pas de porter un jugement ou une conclusion définitive à une problématique donnée. Seul votre expert en pneu agricole est en mesure d'effectuer une expertise technique et de prendre une décision finale, au cas par cas.


Laissez un
commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *