Quels types de coupure impliquent de remplacer mes pneus de tracteur ?

Le pneu agricole est de plus en plus technologique, il se spécialise pour répondre parfaitement à chacune de vos activités de manière optimale, que vous rouliez beaucoup sur route entre vos parcelles, ou lors du transport de vos récoltes, que vous fassiez des manœuvres dans la cour de la ferme, ou encore que vous soyez essentiellement aux champs, il doit être performant, quelle que soit votre utilisation.

Une vérification régulière vous permettra de préserver vos pneus agricoles, limiter l'usure du pneu et pourra vous faire économiser plusieurs milliers d'euros en les gardant bien plus longtemps.

Pour le champ : le pneu doit pouvoir travailler à très basse pression avec une forte capacité de traction pour gagner du temps en préservant les sols.


Pour les travaux de déboisement : il doit être renforcé pour éviter les risques de déchirures pouvant être occasionnés par des chocs, des pierres, des racines ou des branches.


Pour la cour de ferme : il doit être plus polyvalent afin de résister aux nombreuses contraintes et aux coupures éventuelles.


Pour la route : il doit être précis en virage, sûr au freinage et confortable au roulage.


Les nombreuses années de R&D ont permis de faire évoluer les performances et l’adaptation à tous les types de terrains. Cependant les pneus sont composés de plusieurs types de matériaux, dont certains d’entre eux se juxtaposent en couches, qui doivent rester solidaires pour préserver leur intégrité, la pression et assurer la qualité du travail prévu.
Si le pneumatique est coupé ou perforé lors de votre travail, il ne présente plus les qualités suffisantes pour assurer correctement votre sécurité et le bon déroulement de vos chantiers. En effet, vous devez prendre en compte le risque d’immobilisation du tracteur à n’importe quel moment, ce qui peut engendrer des coûts bien supérieurs au changement d’un vieux pneu coupé.

Avant toute prise de décision, il faut distinguer les coupures ou les perforations superficielles de celles qui sont de nature à rendre le pneu inutilisable, car dans certains cas il sera bien plus prudent de remplacer définitivement le pneu altéré pour éviter l’immobilisation au plus mauvais moment.

 

Voici 4 types de coupures ou de perforation qui ne sont pas réparables :

1. Coupure sur le flanc du pneu

Vous avez beau prendre toutes les précautions nécessaires pour garder vos pneus agricoles en bon état en adaptant le réglage de la pression à chaque activités, vous n’êtes pas à l’abri de mauvaises surprises comme une coupure ou une perforation.
Celles-ci sont souvent bénignes et liées à un usage régulier du tracteur sur des sols variés et pour des travaux différents. Bien qu’elles ne soient pas forcément très graves, certains cas comme la déchirure ou la coupure sur le flanc du pneu peuvent entraîner une perte de pression immédiate, vous obligeant à stopper votre activité au risque d’aggraver encore plus la situation.

Coupure sur le flanc du pneuCe type de coupure peut être causé par un objet métallique tranchant (vieille ferraille, outil qui traine…), une vieille racine, une branche coupante, un silex acéré et autres débris.
Il faut savoir que le flanc du pneu n’est pas doté du même renfort que la bande de roulement, ce qui le rend beaucoup plus fragile à toutes sortes d’objets coupants ou pointus.

Lorsque cette partie subit une déchirure, même superficielle, inutile d’essayer de la réparer, car l’emplâtre ne tiendra pas longtemps et se décollera facilement à cause des flexions répétitives engendrées par la charge. Toute tentative de réparation sur cette zone est susceptible d’affaiblir l’ensemble de la structure du pneumatique. Mieux vaut donc remplacer celui-ci.

Par contre, si vous pensez que la réparation est possible et qu’elle vous permettra d’économiser de l’argent, il est fortement déconseillé de continuer à rouler sur un pneu même légèrement crevé. En effet, la pression permet de garder la forme du pneumatique pendant la conduite et lorsqu’elle est trop réduite, le flanc se trouvera pincé entre le sol et la jante.

Si vous continuez à rouler dans de telles conditions, le dommage sur le flanc sera encore plus conséquent, rendant ainsi le pneu irréparable.
La meilleure solution reste donc de faire remplacer le pneu crevé directement sur place.

2. Perforation de la bande de roulement

Contrairement à certaines parties sensibles comme le flanc, la bande de roulement est la zone la plus résistante du pneu. Pour les pneus de qualité de type pneu basse pression de technologie IF et VF la bande de roulement est conçue avec plus de couches de matériaux superposées.
Malgré cela, la réparation du pneu sera compromise si cette bande de roulement est perforée, car la carcasse le sera également. Le risque d’éclatement du pneu augmente de manière importante et l’accident peut donc arriver à tout moment lors d’une montée en pression ou d’un échauffement sur la route par exemple.

Perforation sur la bande de roulementOutre la perforation, la bande de roulement peut également subir des fissurations tout comme le flanc. Si celles-ci sont peu profondes ou de petites tailles, les conséquences sont sans importance. Dans le détail, elles sont souvent liées au vieillissement de la gomme ou à l’utilisation courante, voire à un arrêt d’utilisation prolongé. On peut également apercevoir de petits trous causés par des impacts avec des résidus de culture ou des pierres, ce qui reste aussi superficiel.

En revanche, vous devez faire attention lorsque vous avez identifié des fissures profondes, car celles-ci peuvent être le signe d’une dégradation de la carcasse du pneumatique et représenter un véritable danger pour la sécurité du conducteur du tracteur. Un simple choc peut occasionner un éclatement du pneu, mieux vaut donc le remplacer rapidement avant d’attaquer une autre activité.

choc sur la bande de roulement

3. Coupure à la base de la jante

Baisser la pression au maximum pour éviter de tasser vos parcelles est une bonne idée, d’autant plus qu’une pression trop élevée aura un impact négatif sur le sol et le développement racinaire de vos cultures.
Mais si vous roulez trop fréquemment en charge avec des pneus sous-gonflés, notamment sur route, les risques de coupure à la base de la jante seront élevés. En effet, une sous-pression trop fréquente occasionne l'usure et l'abrasion progressives du pli et du renfort de la carcasse sur le rebord de la jante. Celles-ci sont dues aux mouvements et aux flexions trop importantes du flanc.

Concrètement, la rupture se fera au niveau du pli de carcasse, ce qui entraîne inévitablement le changement de vos pneus agricoles, car dans de telles conditions, ils ne sont plus réparables.

Coupure à la base de la jantePour éviter de régler la pression de vos pneumatiques manuellement d’un terrain à l’autre, la solution la plus pratique est d’utiliser des pneus de technologie IF (Improve Flexion ou flexion améliorée) ou VF (Very Improve Flexion ou très grande flexion) qui ont été conçus pour rouler à basse pression. Dotés de structures radiales renforcées, ils sont montés sur une armature spécifique et disposent d’un flanc plus résistant et plus souple.

4. Coupure dans la carcasse

Dans certains cas, la coupure se trouve au niveau de la carcasse ce qui entraîne le plus souvent le remplacement obligatoire du pneu agricole. D’une manière générale, la carcasse est composée de plusieurs couches de structure tissées qui garantissent au pneumatique son intégrité, sa résistance et son élasticité.

Elle peut être coupée ou perforée après un choc frontal ou après avoir roulé sur une pièce de métal acérée, un objet coupant, une pierre, une racine ou une branche…

Coupure dans la carcasseLorsque la structure profonde du pneu est touchée, celui-ci est irréparable et inutilisable, car il ne pourra pas résister à la montée en pression. Si vous continuez à rouler, le pneu qui a une faiblesse structurelle pourra lâcher à n’importe quel moment surtout s’il est soumis à une déformation trop importante. Il serait donc plus judicieux de le remplacer pour éviter les risques d’accident en cas d’éclatement du pneu sur route, ou de perforation dans le champ.

 

Toutes les réparations ne se valent pas

Pour des raisons économiques, on choisit fréquemment de faire une réparation des coupures. Cependant, certaines réparations ne sont pas efficaces, même des réparations à chaud, notamment sur les flancs qui sont soumis à de nombreuses déformations lorsque vous transportez des charges lourdes par exemple. Même si vous roulez dans les champs, à vide ou chargé, le risque d’éclatement lors de la montée en pression n’est pas à écarter. En effet, toute réparation bricolée ou improvisée ne vous permet pas de rouler en toute sécurité.

L'éclatement du pneu sur route à cause de l’échauffement lié à la vitesse ou lorsque vous êtes en charge présente un réel danger de retournement du tracteur, et toute immobilisation au milieu du champ, si la réparation ne tient pas, vous coûtera bien plus cher qu'un pneu neuf.

 


Pour en apprendre davantage sur les techniques qui permettent de préserver la rentabilité de votre exploitation, les experts du pneu de tracteur vous proposent de télécharger gratuitement ci-dessous un eBook complet sur ce sujet :

Téléchargez : Augmentez la rentabilité de votre exploitation

La majorité des personnes qui ont lu cet article ont aussi lu les articles suivants qui sont classés ci-dessous par ordre de popularité :

Le présent document et les informations qu’il contient n’ont qu’un caractère informatif. Bien que la rédaction ait fait l’objet de soins minutieux, nous déclinons toute responsabilité pour tout préjudice subi en raison d’erreurs subsistant dans le texte. Toutes les données sont par ailleurs susceptibles d’être modifiées sans préavis après la date de publication.


Laissez un
commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *