Savez-vous comment manipuler vos pneus agricoles sans les détériorer ?

Au cours de l’année, vous allez inévitablement manipuler vos pneus de tracteurs, que ce soit pour installer un équipement pneumatique saisonnier, faire une réparation ou mettre votre matériel en hivernage dans les meilleures conditions.

Le poids et l’encombrement des pneus présentent rapidement un problème de manutention pour lequel un minimum de matériel est nécessaire pour éviter un accident ou la détérioration d’un pneu, ce qui peut représenter une perte financière importante.

Nous avons listé dans l’article ci-dessous quelques précautions simples à prendre pour manipuler vos pneus dans les meilleures conditions :

 

1. Levage du tracteur : quel matériel prévoir ?

En général, sur les engins agricoles, pour une simple réparation ou un changement de pneu on ne dépose pas la roue. Autrement dit, il faut démonter directement le pneu de la jante qui reste fixée au moyeu de la machine. Cela implique donc dans un premier temps le levage du tracteur en utilisant un matériel de levage adapté.

Levage du tracteur : chandelle et cale roue

Avant toute intervention, vous devez bien vérifier si le pneu n’est a pas été lesté à l’eau et valider qu’il e le pneu est entièrement dégonflé (ou que les deux pneus sont dégonflés en cas de jumelage). Pour cela ce faire, il suffit de dévisser et de retirer le mécanisme de valve.

Lorsque le pneu est complètement dégonflé vous pouvez procéder au levage du tracteur avec le matériel suivant :

Les cales

Un mauvais calage de l’engin peut entraîner des accidents graves.
En plus des dispositifs de freinage enclenchés, vous devez utiliser des cales pour être sûr d’immobiliser complètement votre tracteur et éviter qu’il ne fasse basculer les chandelles.
Idéalement, placez-les en diagonale sous les roues opposées du point de levage.

Les crics

Ils sont indispensables pour lever ou descendre votre engin agricole et ne doivent pas être utilisés pour autre chose. Leur positionnement varie selon plusieurs paramètres :

    • le type d’engin
    • la marque
    • le type de transmission
    • la suspension.

Dans tous les cas, les emplacements des crics sont indiqués sur la machine soit à l’aide de marquages de couleur ou d’empreintes d’emplacements. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à vous référer aux guides d’utilisation de votre tracteur pour placer correctement les crics.

Les chandelles

Elles sont essentielles afin de maintenir votre engin agricole en place. Ayant une position fixe elles sont bien plus sûres que les crics qui peuvent lâcher et laisser retomber le tracteur.

Les chandelles servent à caler votre machine en position haute et permettent de prévenir les risques d’accident liés à un cric défaillant.

 

2. Démontage et remontage du pneu

Lorsque toutes les mesures de sécurité ont été mises en place, vous pouvez procéder au démontage du pneumatique. Voici quelques étapes indispensables pour réussir cette opération en fonction de votre matériel disponible :

Le démontage manuel

Si vous prévoyez démonter manuellement votre pneu agricole, il faudra lubrifier les talons de ce dernier après détalonnage, pour extraire plus facilement le pneu de la jante.

Dans le cas de jantes composées de plusieurs pièces, il est conseillé de commencer par le démontage de l’anneau de verrouillage et du cercle latéral.

ATTENTION lors du démontage, vous ne devez jamais vous trouver au-dessus ou en face de la roue pour éviter les accidents. Si vous intervenez sur une roue type poids lourds « jante plate avec cercle », une projection du cercle latéral est possible, surtout lorsque la roue est endommagée ou déformée par un choc.

Le démontage mécanique

Pour vous faciliter la tâche et éviter une perte de temps, si vous êtes équipé il sera toujours préférable d’utiliser un démonte-pneu. Il convient toutefois de respecter les règles de précaution mentionnées précédemment et d’assurer la bonne lubrification des talons du pneumatique.

Les précautions à prendre

Un pneu de tracteur pèse lourd : avec un poids moyen de 50 à 100 kg pour les roues motrices avant et de 110 à 350 kg pour les roues motrices arrière, il n’est donc pas toujours évident d’effectuer la manutention manuellement.
Pour éviter d’éventuels accidents, des tendinites ou encore les douleurs liées à l’effort, quelques mesures de prévention s’imposent.

chargeur frontal avec fourche lève palette

Il existe plusieurs types d’équipements de travail permettant de réduire le port manuel de charges lourdes comme bien-sûr les pneus agricoles.
Vous pouvez par exemple utiliser :

  • Un chargeur frontal équipé d’une fourche lève palette ou un chariot automoteur à bras, ou un transpalette…
  • Des moyens de levage : palan, monorail…
  • Des chariots spécialisés, accessible à un coût abordable. Il existe des aides à travers la MSA (Mutualité Sociale Agricole)

Lors du démontage de votre pneu agricole, assurez-vous de réaliser les manœuvres sur un sol stable et plan.

Le remontage : ce qu’il faut retenir

Lors du montage, assurez-vous de bien prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter les accidents :

  • N’utilisez que les produits recommandés et approuvés par le constructeur : vous ne devez donc pas utiliser de produits adhésifs, de solvants, de produits contenant des hydrocarbures ou un lubrifiant contenant des matières inflammables.
  • Gonflage à l’air : éloignez-vous toujours le plus loin possible d’un pneu en cours de gonflage. En cas d’éclatement, le danger est réel et irréversible.

Conseil de gonflage : lorsque vous montez un pneu sur une jante à base creuse en une pièce, vous devez amorcer le gonflage en vous assurant que les talons s’appliquent correctement sur le siège de la jante.
Ne dépassez jamais la pression de gonflage recommandée par le manufacturier (environ 2,5 bars en fonction de vos pneus).

safety: inflation procedure

Les principaux dangers lors de la mise en pression :

  • Une mauvaise mise en place des talons sur le siège de la jante qui entraine la destruction du pneu
  • Une pression excessive (2,5 bar) qui entraine un risque de rupture ou de destruction des tringles ainsi qu’un risque majeur d’explosion.
Conseil de sécurité :
  • Se positionner dans l’axe de la bande de roulement à la distance maximum que permet la longueur du flexible.
  • Prendre en compte la zone de risque et s’en protéger.
  • Utiliser un circuit d’air équipé d’un limiteur de pression taré, à la valeur maximum des pneumatiques.

Attention : le non-respect de ces consignes peut entrainer un montage incorrect et provoquer l’éclatement du pneu, risquant d’entrainer des blessures corporelles graves, voir mortelles.

 

3. Transport des pneus : les précautions à prendre

Une mauvaise manutention peut endommager définitivement vos pneus de tracteur, notamment les talons d’accrochage. Il est donc recommandé d’utiliser un matériel de levage adapté en privilégiant les fourches rondes ou les suspendeurs à fibres plates.

manipuler des pneus avec un matériel de levage
Comment manipuler vos pneus avec un matériel de levage
Hisser le pneu en plaçant les fourches uniquement sous le pneu,
sur la circonférence extérieure (ne pas introduire les fourches dans les talons d'accrochage).
Seule la manipulation avec une fourche ronde autorise à hisser le pneu par le talon, cela reste cependant déconseillé.
manipuler des pneus avec un suspendeur
Comment manipuler vos pneus avec un suspendeur
Hisser le pneu uniquement avec un suspendeur à fibres plates, ne jamais utiliser de chaines.

ATTENTION : il est déconseillé d’utiliser un crochet, une corde ou une chaîne pour éviter d’altérer les anneaux métalliques (tringles) situés au niveau des talons assurant la liaison avec la jante.
Ces tringles permettent de renforcer la carcasse tout en rigidifiant le talon pour un bon guidage du pneu et une meilleure transmission de la traction entre celui-ci et la jante.

Pour transporter votre pneu de tracteur sans l’endommager, voici les équipements de manutention les plus adaptés :

manipuler vos pneus avec un porte-roues
Chariot porte-roues
charge maximale de 1200 kg
manipuler vos pneus avec un chariot élévateur
Chariot élévateur
pour les roues de très grandes dimensions

Le chariot porte-roue

Pour éviter de vous blesser lors de la manipulation de votre pneu de tracteur, l’utilisation d’un chariot porte-pneus peut vous permettre de transporter facilement une charge maximale allant jusqu’à 1200 kg.

Grâce à son système hydraulique à double action et son bras de soutien, cet engin assure une descente sûre et sous contrôle lors du démontage, tout en maintenant le pneu droit et stable lors de la manipulation.

Le chargeur frontal ou le chariot élévateur

Pour le montage et le démontage de roues de très grandes dimensions, il est plutôt conseillé d’utiliser un chargeur frontal ou un chariot élévateur, ou bien un chariot spécifique type « Mani-roues ».
Cette catégorie d’équipement vous permet de sécuriser l’opération tout en vous faisant gagner du temps.
L’utilisation de ces machines permet également d’éviter de casser accidentellement les tringles de votre pneumatique, en prenant toujours soin de glisser les fourches sous le pneu et jamais au niveau du talon au centre du pneu.

 

4. Stockage des pneumatiques

Avant de stocker vos pneus agricoles, ils doivent être soigneusement nettoyés pour éliminer les pierres et les résidus de terres coincés entre les barrettes. S’ils sont lestés à l’eau, vous devrez les vider complètement avant de contrôler leur état :

  • Estimer le taux d’usure de la bande de roulement
  • Repérer les éventuelles fissures et leur degré de gravité (nombre, taille)
  • Vérifier les flancs et si possible l’intérieur du pneu.

Lorsque vos pneumatiques sont propres et bien secs, ils doivent être emballés dans une bâche opaque afin de les protéger de la lumière, de la poussière et de l’humidité tout en évitant le contact direct avec le sol qui pourrait déformer la structure. Cette précaution est valable aussi bien pour les pneus montés ou non sur des jantes.

BON À SAVOIR : vos pneus vieillissent avec le temps même si leur utilisation n’est qu’occasionnelle. Les signes de vieillissement des pneumatiques sont nombreux : craquelures des flancs et de la gomme de la bande de roulement, déformation éventuelle de la carcasse…
Avant de les utiliser après un long stockage et de les monter en pression, ils doivent être minutieusement contrôlés pour garantir leur fiabilité.

La zone de stockage de vos pneumatiques doit être différente des zones de réparation ou de montage. Vous devez privilégier :

  • Un endroit propre et sec
  • À l’abri de la lumière du soleil ou d’une forte lumière artificielle
  • Loin de la chaleur, des hydrocarbures et de toutes sources inflammables.

Stockez les pneus agricoles debout

Pour éviter la déformation de la carcasse du pneu, il est recommandé de le stocker debout, de préférence sur des palettes, idéalement dans des rayonnages adéquats si vous en avez. Sinon, un stockage en pile est toujours envisageable à condition de limiter le nombre de pneu dans la pile pour éviter d’écraser le pneu inférieur et qu’il soit de très courte durée.

Pour un stockage de longue durée, l’idéal consiste à donner un mouvement régulier (un quart de tour) à vos pneus agricoles. En effet, cela permet de réduire l’impact négatif d’une longue période d’inactivité sur la partie basse du pneu tout en limitant considérablement la création de petites fissures superficielles qui sont les signes d’une dégradation de la gomme.

 

5. Conseil final

Les interventions sur les pneus agricoles ne sont pas toujours évidentes et nécessitent parfois l’utilisation de matériels de manutention adéquats pour éviter les accidents et la détérioration des pneumatiques.

Si vous ne disposez pas d’équipements adaptés, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour effectuer la manutention et la réparation de vos pneus agricoles. Ils sont mieux équipés et expérimentés que vous pour ce type d’opération.

 


Pour aller plus loin et augmentez la rentabilité de votre exploitation voici un livre blanc gratuit sur le rôle essentiel du pneu pour optimiser votre productivité.

Téléchargez : Augmentez la rentabilité de votre exploitation

La majorité des personnes qui ont lu cet article ont aussi lu les articles suivants qui sont classés ci-dessous par ordre de popularité :

Le présent document et les informations qu’il contient n’ont qu’un caractère informatif. Bien que la rédaction ait fait l’objet de soins minutieux, nous déclinons toute responsabilité pour tout préjudice subi en raison d’erreurs subsistant dans le texte. Toutes les données sont par ailleurs susceptibles d’être modifiées sans préavis après la date de publication.


Laissez un
commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *