12 conseils simples pour mieux gérer la pression des pneus agricoles

Un simple réglage de la pression de vos pneus agricoles avant l’utilisation de votre tracteur vous permet d’éviter bien des désagréments. En effet, sur route un sous-gonflage accélère l’usure de la gomme de vos pneumatiques de façon prématurée, tandis qu’un sur-gonflage peut entraîner des accidents à grande vitesse, favoriser le développement d’ornières et le tassement du sol aux champs.

Grâce à une vérification régulière de la pression de vos pneus, vous pouvez en réduire l’usure, préservez le sol de vos champs et la qualité de vos plantations, donc améliorer la rentabilité de votre exploitation. Découvrez nos conseils pour optimiser la gestion de la pression des pneus de vos machines agricoles : tracteur, remorque, etc.

Pourquoi la pression des pneus est-elle si importante ?

Un réglage inadapté de la pression de vos pneus agricoles peut entraîner de réelles conséquences sur votre rendement et la qualité de vos sols.
Heureusement, il existe plusieurs solutions permettant de pallier à ces problèmes pour optimiser votre productivité tout en augmentant la longévité de vos pneumatiques.

1. Conseils pour éviter une perte de rendement

L’une de vos principales préoccupations est en général l’optimisation de votre rendement. Cela passe non seulement par la qualité du sol, le travail du sol, les intrants et les conditions climatiques, mais également par un meilleur réglage de la pression de vos pneus agricoles qui peut impacter votre productivité.

En effet, un pneu sur-gonflé, indépendamment de la charge supportée, va occasionner un tassement du sol, qui entraîne une réduction du développement racinaire de vos plantations et une réduction des infiltrations d’eau dans le sol. Plus ce tassement s’accentue, plus la compaction augmente et plus le rendement à l’hectare sera réduit.

En plus de la perte de productivité, le sur-gonflage de vos pneus agricoles peut provoquer la formation d’ornières, notamment en conditions humides. Dans ce cas, il faudra prévoir un travail supplémentaire afin de remettre votre champ en état, avec une perte de temps et de carburant à la clé.

Bon à savoir : en réduisant la pression de vos pneus, vous contribuerez davantage à la préservation du sol, et donc à l’augmentation de votre productivité.
Mais attention, un sous-gonflage excessif peut entraîner une usure prématurée de vos pneumatiques s’ils ne sont pas conçus pour travailler en basse pression.

2. Conseils pour préserver les sols et les cultures

Le réglage de la pression n’est pas le seul levier permettant de préserver la productivité de vos sols.

Sur les engins de récolte et les tracteurs, il vous sera possible de monter des pneus agraires plus larges pour augmenter la zone d’appui au sol et répartir la pression sur une plus grande surface, à condition bien sûr que l’interligne le permette. De cette manière, les risques de tassement et de cisaillement seront réduits. Cette solution est donc idéale pour préserver vos sols et vos cultures.

empreinte plus large = sols plus aérés moins d'ornières
La protection des sols
Pression plus basse = empreinte plus large
= Sols plus aérés et moins d'orniérage

3. Conseils pour éviter le patinage

Le patinage se produit généralement lorsque les pneus agraires sont sur-gonflés. Ce phénomène se traduit par une augmentation de la consommation de carburant de plus de 20%.

Un patinage excessif (supérieur à 15%) engendrera inévitablement un glissement horizontal des couches superficielles du sol et risque de dégrader sa structure.

Dans tous les cas, il convient de régler la pression de vos pneumatiques en fonction du sol, des conditions météo et de l’usure des pneus afin de réduire le patinage :

  • Sur route : un pneu sur-gonflé à 2 bars sera idéal puisque la résistance au roulement est réduite sur le bitume.
  • Aux champs : c’est le contraire, car un pneu sur-gonflé s’enfoncera davantage, empêchant le débourrage et augmentant la résistance au roulement.
  • Pour le labour et les travaux de force : une pression optimum, c'est-à-dire la plus réduite possible (0,8 bar) permettra une augmentation conséquente de la motricité donc une diminution du taux de patinage, une économie de carburant, une réduction d'usure des pneus et du matériel et une diminution de travail.

4. Conseils pour réduire l’usure

Trouver la pression idéale pour ses pneus agricoles n’est pas toujours évident. Si la réduction de la pression s’avère une solution intéressante pour préserver la qualité du sol, un sous-gonflage trop important peut endommager la structure du pneu prématurément. En effet, le pneu rebondira sur le sol, ce qui a pour conséquence de causer :

  • Une usure anormale des barrettes et des épaules.
  • Un échauffement des matériaux de la structure du pneu.
  • Une séparation des caoutchoucs et des composants de la carcasse (rayon et nylon).

Pour y remédier, vous avez deux solutions possibles :

  • Sur route : lors de l’usage routier la résistance du pneu au sol devient plus importante, cela entraîne un échauffement de la température interne du pneu, pouvant provoquer des détériorations ainsi qu’une usure plus rapide de la bande de roulement. Cela aura un impact sur sa durée de vie. Pour réduire l’usure, il faudra augmenter légèrement la pression des pneus par rapport à la normale, surtout si vous êtes chargés.
  • Aux champs : l’utilisation de pneus à la pression optimum (se référer aux données du manufacturier ou bien contacter votre revendeur spécialiste du pneu) est recommandée, sachant que si vous êtes équipés en pneus VF, ils sont conçus pour travailler avec des pressions très faibles en résistant parfaitement à la flexion.

5. Conseils pour réduire la consommation

Un réglage inadapté de la pression des pneus agricoles entraîne inévitablement une surconsommation de carburant. Celle-ci diffère selon que vous rouliez sur route ou dans les champs.

  • Sur route : il est vivement conseillé d’augmenter la pression de vos pneus agraires jusqu’à 2 bars afin d’économiser jusqu’à 30% de carburant.
  • Dans les champs : évitez les pneus sur-gonflés car ils vont augmenter la résistance au roulement en s’enfonçant davantage dans le sol. Une faible pression d’environ 0,8 bar est recommandée, cela réduit le patinage et donc votre consommation de carburant.

6. Conseils pour préserver sa santé

Avez-vous déjà pensé qu’une pression des pneus inadaptée influe sur votre santé ? En effet, votre confort et votre sécurité dépendent aussi du niveau de pression de vos pneus agricoles :

  • Sur route : une pression plus élevée est recommandée pour assurer votre sécurité, car cela permet de stabiliser la trajectoire et d’améliorer le comportement de votre engin agricole au freinage.
  • Dans les champs : une pression plus basse permettra d’augmenter l’amortissement des vibrations, ce qui a pour conséquence de réduire la fatigue et les douleurs lombaires.

 

Comment calculer la bonne pression de vos pneus agricoles ?

En plus des conseils précédents, il existe également des outils permettant de calculer la bonne pression de vos pneus agricoles en fonction de vos paramètres (dimensions, charge, vitesse, sol, etc...) afin d’optimiser leur longévité et votre rendement.

7. Calcul manuel pour déterminer la charge sur chaque essieu

Faute de matériel de pesée, il est possible de calculer manuellement la charge pour chaque essieu afin de déterminer la pression adaptée et préserver vos pneumatiques.

Pour cela, il faut connaître :

  • Le poids de l’engin agricole à vide : il suffit de consulter les informations du constructeur (Poids du train avant, Poids du train arrière).
  • Le poids de lestage avant M1 : ou de l’outil avant si besoin.
  • Le poids de l’outil porté arrière M2 : données constructeur.

Vient ensuite la mesure de la distance :

  • D1 : entre le centre de l’essieu avant et le milieu du poids de lestage avant (M1).
  • D2 : entre le milieu de l’outil porté arrière (M2) et celui de l’essieu arrière.
  • E : entre le milieu de l’essieu arrière et celui de l’essieu avant.

Lorsque vous avez identifié chaque élément (certaines données sont fournies par les constructeurs et les manufacturiers), il suffit de suivre la formule suivante :

formule pour calculer la charge
Formule pour calculer la charge
  • Poids du train avant et arrière - Le poids de l’engin agricole à vide : consulter les informations du constructeur (Poids du train avant, Poids du train arrière).
  • M1 - Le poids de lestage avant : ou de l’outil avant si besoin.
  • M2 - Le poids de l’outil porté arrière : données constructeur.
  • D1 : entre le centre de l’essieu avant et le milieu du poids de lestage avant (M1).
  • D2 : entre le milieu de l’outil porté arrière (M2) et celui de l’essieu arrière.
  • E : entre le milieu de l’essieu arrière et celui de l’essieu avant.

8. Utiliser des outils de pesée pour définir le poids supporté par chaque essieu

pèse essieu du train arrière du tracteurL’utilisation d’un matériel de pesée vous permettra d’obtenir des réponses exactes, notamment sur le poids réel supporté par chaque essieu. Il suffit de diviser le poids obtenu par deux et définir la pression optimale pour chaque train.

Bon à savoir : Pour la pesée du train avant, assurez-vous que l’outil arrière est posé. Quant à la pesée du train arrière, l’outil arrière doit être levé (afin de prendre en compte les liaisons routières).

9. Utiliser une appli Smartphone

Il est désormais possible de calculer la pression idéale de vos pneus agricoles en utilisant une application en ligne dédiée. Pour cela vous devez disposer de toutes les informations relatives au poids de votre engin agricole et de vos outils. Quelques clics suffisent pour obtenir une estimation de charge ainsi qu’une pression correspondante.

Firestone appli pour calculer la pression

Pour vous aider dans le paramétrage de la pression Bridgestone Firestone a mis au point l'application Tyre Pressure Bridgestone. Après avoir choisi votre pneu, vous indiquerez la charge à supporter par vos pneus.

Vous obtiendrez automatiquement la pression optimale pour effectuer vos réglages.

  • Téléchargez gratuitement l'appli Firestone AG pour Android ou pour iPhone
  • Téléchargez gratuitement l'appli Bridgestone pour Android

 

Solutions pour avoir toujours mes pneus à la bonne pression

Contrairement à certaines idées reçues, la pression du pneu agricole n’est jamais constante. Elle peut changer du jour au lendemain selon plusieurs facteurs :

  • La charge supportée.
  • La température extérieure.
  • L’état d’usure du pneu.
  • Le type d’utilisation des pneumatiques : type de sol, échauffement au roulage…

Voici quelques conseils à prendre en compte pour conserver vos pneus agricoles à la bonne pression.

10. Prendre les bonnes habitudes et gonfler / dégonfler manuellement

Pour que la pression de vos pneus agricoles soit toujours adaptée à vos habitudes d’utilisation, vous devrez la vérifier régulièrement. Si vous ne disposez pas d’outils spécifiques (TPMS), vous pourrez gonfler ou dégonfler manuellement vos pneus selon les charges supportées par type de travaux. Référez-vous aux conseils cités précédemment pour trouver la pression adaptée : champ/route.

11. Utiliser des pneus basse pression (VF)

Véritables prouesses technologiques, les pneus agricoles basse pression constituent une solution efficace pour réduire le tassement du sol. En effet, ils ont l’avantage de répartir la charge de l’engin agricole sur une surface plus importante. Grâce à leur structure renforcée, ces pneus VF sont très résistants aux usures et bénéficient d’une longévité optimale.

Si la pression d’un pneu agricole standard ne peut descendre à moins de 1,2 Bar, celle des pneus basse pression peut aller jusqu’à 0,8 Bar. De cette manière, les pneus VF peuvent supporter des charges supplémentaires jusqu’à 40% sans dégrader le sol : risque de cisaillement ou de tassement.

12. Installer un système de télégonflage

Par manque de temps, il n’est pas toujours possible de vérifier la pression de ses pneus agraires. Fort heureusement, il existe aujourd’hui plusieurs outils permettant de gérer cette tâche de façon régulière et systématique.

Parmi ces derniers, le télégonflage reste la solution la plus adaptée. Il s’agit d’un dispositif fixé sur les pneus agricoles qui permet d’ajuster leur pression en cours d’usage. Un module de contrôle électronique appelé OCP installé dans la cabine de l’engin agricole permet de commander le système télégonflage à tout moment. Le système est constitué de :

  • Joints tournants : ils garantissent la circulation de l’air entre le pneu en rotation et l’essieu fixe.
  • Un compresseur : c’est le cœur même du télégonflage. Il doit être installé sur les engins dépourvus de générateur d’air comprimé.
  • Un compresseur supplémentaire (en option) : il peut être utile pour réduire les temps de gonflage.
système de télégonflage sur remorque 3 essieux
Bon à savoir : lorsque vous circulez dans les champs ou sur route, dans la même journée, pendant les travaux de récolte par exemple, il est conseillé de réduire la pression de vos pneus agricoles grâce au système de télégonflage. En effet, celui-ci a pour avantage d’ajuster la pression à la vitesse, à la charge ainsi qu’à la nature du terrain.

 


Le blog Bridgestone-agriculture.fr est rédigé et contrôlé par des experts du pneu de tracteur qui sont disponibles pour vous apporter tous les conseils dont vous pouvez avoir besoin au sujet de vos pneus agraires. Ils vous permettent de maximiser votre productivité avec des infos sur tous les sujets liés aux pneumatiques : Données techniques pneu agraire – Performance pneu agricole – Conseils pression pneu agricole – Solution contre tassement du sol – Pression pneu pulvé – Pourquoi et comment lester vos pneus de tracteur – etc...

Pour aller plus loin et augmentez la rentabilité de votre exploitation, les Experts du pneu de tracteur vous proposent un livre blanc gratuit très détaillé qui vous explique le rôle essentiel du pneu agricole sur votre productivité.

Téléchargez : Augmentez la rentabilité de votre exploitation

La majorité des personnes qui ont lu cet article ont aussi lu les articles suivants qui sont classés ci-dessous par ordre de popularité :

Le présent document et les informations qu’il contient n’ont qu’un caractère informatif. Bien que la rédaction ait fait l’objet de soins minutieux, nous déclinons toute responsabilité pour tout préjudice subi en raison d’erreurs subsistant dans le texte. Toutes les données sont par ailleurs susceptibles d’être modifiées sans préavis après la date de publication.


Laissez un
commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *