Ce que vous devez savoir du tassement du sol par vos pneus de tracteur

La qualité du sol de vos parcelles est déterminante pour produire plus. C’est votre bien le plus précieux et ce serait dommage que les passages répétés de vos machines agricoles et de vos remorques viennent altérer ce capital si déterminant pour votre équilibre économique.
Savez-vous que le tassement excessif de vos sols peut entraîner des pertes de rendements allant de 20 à 50% en quelques années ?

Ce tassement pénalise la régénération du sol et sa biodiversité, favorise la formation d’ornières, accentue l’érosion et le ruissellement. Si vous vous sentez concernés, rassurez-vous, car nous vous avons listé les solutions au tassement du sol qui permettront d’améliorer votre rendement et votre productivité. Suivez le guide…

 

1. Quelles sont les 5 principales conséquences sur votre sol du passage de machines trop lourdes ou d’une pression des pneus trop élevée ?

Entre la vérification régulière des machines agricoles et la gestion de l’exploitation à proprement parler, la préservation du sol est bien souvent négligée et passe au second plan. Or, parmi les problèmes que l’on rencontre fréquemment dans les champs, certains méritent une attention particulière, notamment le tassement du sol. Avec le temps, ce phénomène aura un impact négatif sur votre production, et donc sur vos revenus.

Si le tassement du sol est souvent lié à la pression de gonflage des pneus agricoles, d’autres facteurs doivent être également pris en compte, en particulier la charge. Celle-ci varie selon l’activité pratiquée. On distingue ainsi :

  • Les chantiers «légers» : lors de l’implantation et du traitement du sol,
  • Les chantiers «lourds» : lors de la récolte, les machines de récolte et les remorques augmentent le problème.
  • Les chantiers «difficiles» : labours et travaux nécessitant des outils portés de fortes charges (décompactage, charrues, outils combinés lors des semis directs).
Dans tous les cas, les conséquences du tassement du sol sont bien réelles et ne doivent pas être négligées pour préserver votre rendement.

1. Le tassement du sol bloque le développement racinaire

La structure du sol est déterminante pour la bonne croissance des plantes. Elle doit être poreuse et bien aérée pour que les racines puissent se développer facilement. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas, car le passage régulier des engins agricoles favorise la compaction de vos parcelles.

À moins de prendre des mesures de précaution comme l’adaptation de la pression de vos pneus de tracteurs à la structure du sol, les pertes de productivité dues au tassement peuvent s’établir entre 20% et 50% selon les cas.

Réduire le tassement avec des pneus adaptés
  • À gauche : racine à angle droit ayant rencontré une zone dense au cours de son développement
  • À droite : racine dont le développement est uniforme


S’il s’agit de cultures de tubercules tels que les betteraves ou les carottes, les racines se développeront difficilement et donneront des produits irréguliers ou déformés. Évidemment, cela aura des conséquences sur votre chiffre d’affaires, car ces produits seront moins valorisables sur le marché.

le tassement du sol bloque le développement des racines
Disparité d'enracinement et différence de maturité de la plante
(à droite floraison, au centre pas de floraison).

2. Un tassement excessif pénalise la régénération du sol

Dans les régions au climat tempéré et notamment en France, les sols sont plus sensibles au tassement. Au-delà d’une pression inadaptée de vos pneus agricoles, ce phénomène est étroitement lié au poids de vos machines qui pénalise la structure de votre sol et sa biodiversité.

Deux cas de figure peuvent se présenter :

  • Le tassement en surface : il est lié aux pneus de tracteur et concerne uniquement la surface du sol. Il suffit d’un simple décompactage pour corriger ce tassement excessif.
  • Le tassement en profondeur (qui correspond à la compaction) : il est souvent dû à une charge trop importante des engins agricoles. Dans ce cas la biodiversité est menacée car la régénération du sol dépend de cette biodiversité et en particulier de l’action des vers de terre.

Il convient donc de bien connaître la nature et la structure du sol de vos parcelles pour éviter le tassement excessif et travailler dans les meilleures conditions.

3. La formation d’ornières

Il s’agit d’un problème que l’on rencontre fréquemment dans certains types de cultures où les passages de machines agricoles sont répétés aux mêmes endroits durant la saison des récoltes et lors des traitements, parfois dans des conditions humides.

Ornière sur terre humideLa formation d’ornières peut survenir dans les exploitations de grandes cultures et aura tendance à stocker l’eau en surface. Bien souvent, elle est associée au tassement du sol alors qu’il s’agit de deux phénomènes bien distincts.

Concrètement, une ornière se produit le plus souvent lorsque la pression exercée sur le sol par un engin agricole ou un tracteur est trop importante par rapport à la portance du sol, autrement dit la capacité du sol à supporter les charges. Les roues s’enfoncent jusqu’à ce que la pression exercée par les pneumatiques et la portance du sol s’égalisent.

4. Le tassement du sol favorise l’érosion et le ruissellement

Les conséquences du tassement du sol ne concernent pas uniquement le développement des plantes, mais accentue également l’érosion en canalisant l’eau qui stagne en surface, ce qui limite le stockage de l’eau en profondeur et dégrade l’irrigation uniforme de la parcelle.

état du sol eau stagnante

5. Un sol trop compact pénalise le développement des cultures

Un tassement excessif du sol entraîne une perte d’efficacité des intrants. Dans le détail, l’eau n’arrive pas à circuler convenablement dans le sol, ce qui a pour conséquence d’engendrer un important lessivage des traitements phytosanitaires ou des intrants.

Pour faire simple, un sol trop compact dû au tassement des pneus agricoles bloque le développement des cultures, ainsi que le stockage de l’eau alors qu'elle est d’une importance capitale pour les cultures pendant les saisons sèches.

 

2. Pour réduire le tassement : respecter l’état du sol lié aux conditions météo

Avant d’entamer toute activité, il est préférable de s’assurer que le sol est bien ressuyé. Cette vérification vous permet d’éviter le tassement ou le lissage, et donc de réduire la dégradation de la structure et de la vie du sol. Afin de préserver vos sols et travailler dans de meilleures conditions, n’hésitez pas à identifier manuellement l’état de votre parcelle avant le travail.

Terre dure et compacte

Si le climat est trop sec, votre sol est dur comme la pierre et que vous avez du mal à séparer les grumeaux de terre, il faut prévoir un décompactage en profondeur avant de commencer votre activité.

Cela vous permet de préserver vos outils et de faire des économies de carburant, car un sol trop dur exige plus de puissance de traction.

Dans le cas d'une terre dure et compacte vous pouvez conduire n’importe quel type d’engin agricole sans risque de compactage, car la terre est déjà très dure.

sol terre dure et compacte

Compaction en profondeur
sous la couche arable

Terre légère et friable

Lorsque la terre est légère et souple et que vous pouvez presser facilement les grumeaux de terre entre les doigts, votre sol est idéal pour être travaillé.

sol structure grumeleuse

Sol à structure grumeleuse


Il convient toutefois de bien contrôler la pression pour éviter un compactage trop important du sol en privilégiant si possible des pneus de technologie VF (pression idéale à 0,8 bar). Grâce à ces pneus basse pression, le risque de tassement est beaucoup moins élevé, car la charge est répartie sur une plus grande surface au sol.

Terre collante et humide

Lorsque la terre est extrêmement molle et collante, il est nécessaire d’attendre un ressuyage suffisant afin d’éviter le risque de tassement à la moindre pression du pneu exercée au sol.

Quel que soit le type de pneumatique utilisé, un sol trop humide entraîne inévitablement le patinage des roues, ce qui augmente considérablement la dégradation du sol et la consommation de carburant. Mieux vaut donc attendre jusqu’à ce que la parcelle soit praticable.

 

3. Recourir aux nouvelles technologies pour limiter le tassement du sol

Les nouvelles techniques qui préconisent de moins travailler le sol pour le préserver, impliquent que sa structure se régénère plus lentement. Il sera donc primordial dans ce système de travail d’être très vigilant aux risques de tassement qui auront un impact plus important.

En plus d’un décompactage occasionnel, vous pouvez avoir recours aux nouvelles technologies comme :

  • Le « Controlled Traffic Farming » ou l’agriculture à circulation contrôlée : la technique consiste à réduire le nombre de passages des engins en réalisant plusieurs opérations par passage, dans le but de réduire les tassements du sol lié aux passages répétitifs sur les parcelles ou à l’utilisation de machines agricoles toujours plus lourdes.
  • Le StripTill ou travail en bande : destiné essentiellement aux cultures à fort espacement entre les rangs (betteraves, colza, tournesol, maïs…), ce procédé vise à préparer les champs uniquement sur la ligne de semis pour préserver le sol. Il fait partie des techniques culturales simplifiées (TCS) et peut être associé à un système de guidage RTK, qui permettra un contrôle très précis du passage des machines.

 

4. Utiliser des pneus basse pression IF/VF pour préserver le sol

pneu basse pression = réduction de tassement

EMPREINTE LARGE =
respect du sol, moins de tassement et meilleur rendement !

 

Parmi les différentes solutions qui permettent de réduire le tassement du sol, l’utilisation de pneumatiques adaptés est vivement recommandée. Pour cela, vous devez déterminer l’état de la structure de votre sol. Deux cas de figure peuvent se présenter :

  • Le tassement est superficiel : cela est essentiellement dû à un réglage inadapté de la pression de vos pneus agricoles. Vous pouvez limiter davantage la compaction du sol en utilisant des pneus basse pression de type VF gonflés idéalement à 0,8 bar.
  • Le tassement est plus profond : il est principalement dû à une charge à l’essieu trop importante. Dans ce cas, mieux vaut opter pour les pneus VF les plus larges avec une surface portante suffisante pour répartir la pression et réduire les tassements.
L’utilisation de pneumatiques adaptés participera à l’optimisation de votre productivité, ce qui compensera largement l’achat de pneus neufs.

 

5. Éviter le tassement du sol en jumelant vos pneus agricoles

Bien qu’il existe plusieurs solutions et technologies qui vous permettent de limiter le tassement de votre sol (Voir ci-dessus), elles ne sont pas forcément adaptées à toutes les situations.

C’est notamment le cas lorsque vous souhaitez travailler avec un tracteur très puissant avec des outils de grande largeur, donc des équipements très lourds. Dans ce cas, la solution la plus efficace consiste à réduire la charge au sol en la répartissant sur des roues jumelées.

roues jumelées de tracteurLe jumelage présente deux atouts majeurs :

  • Une meilleure répartition de la charge au sol avec des pressions moins importantes.
  • Une puissance de traction plus élevée avec un taux de patinage réduit.
Si vous avez de grandes surfaces, grâce à cette technique, vous gagnerez largement en temps de travail, en efficacité, et donc en productivité, sans tasser les sols.

 


Le blog Bridgestone-agriculture.fr est rédigé par des experts du pneu de tracteur qui sont disponibles pour vous apporter tous les conseils qui vous permettent de maximiser votre productivité (Données techniques pneu agraire - Performance pneu agricole - Conseils pression pneu agricole - Solution contre tassement du sol - Pression pneu pulvé, etc.)

Pour aller plus loin et augmentez la rentabilité de votre exploitation, les Experts des pneus de tracteur vous proposent un livre blanc gratuit très détaillé qui vous explique le rôle essentiel du pneu agricole sur votre productivité.

Téléchargez : Augmentez la rentabilité de votre exploitation

La majorité des personnes qui ont lu cet article ont aussi lu les articles suivants qui sont classés ci-dessous par ordre de popularité :

Le présent document et les informations qu’il contient n’ont qu’un caractère informatif. Bien que la rédaction ait fait l’objet de soins minutieux, nous déclinons toute responsabilité pour tout préjudice subi en raison d’erreurs subsistant dans le texte. Toutes les données sont par ailleurs susceptibles d’être modifiées sans préavis après la date de publication.


Laissez un
commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *