Le rôle clé des pneus de tracteur au freinage pour votre sécurité

De tous les organes de sécurité de votre tracteur, un des plus importants est certainement le système de freinage dans son ensemble, qui contrairement à ce que l’on pense, ne se constitue pas uniquement de disques ou de servo-freins, mais aussi des pneus de votre tracteur qui sont essentiels pour avoir le maximum d’adhérence et transmettre le maximum de votre puissance de freinage au sol.
Choisir d’installer un système de freinage neuf n’a aucun sens si vos pneus de tracteur sont trop usés, pas à la bonne pression ou présentent des avaries mineures affaiblissant leurs structures.

Il faut savoir que la majorité des accidents impliquant des véhicules agricoles a lieu sur la route et que l’objectif européen a été pris de réduire de 50% ce nombre avant 2035. La réglementation européenne a bien autorisé des vitesses supérieures à 40 km/h pour les tracteurs, mais pour préserver la sécurité, impose dans le même temps des capacités de freinage améliorées sur tous les véhicules agricoles (tracteurs, bennes, remorques, outils attelés…).

Si vous avez un tracteur ou du matériel agricole très récents la question n’est pas pertinente, car ils doivent normalement être équipés de série d’un système de freinage double ligne hydraulique ou pneumatique et disposer de pneus de qualité.
Cependant, tout le monde ne vient pas d’investir dans un matériel de dernière génération et votre sécurité reste primordiale, surtout si vous ne disposez pas des ressources pour changer vos remorques équipées en simple ligne ou refaire un circuit complet de freinage sur votre tracteur.

C'est un excellent complément de votre système de freinage pour permettre de réduire la distance de freinage de plusieurs mètres en cas d’urgence.

 

1. Quelles sont les forces qui impactent votre freinage ?

La plupart des tracteurs à quatre roues motrices ne sont équipés de freins que sur l’essieu arrière. Lors du freinage, la charge de l’essieu arrière se transfère sur l’essieu avant, écrasant le pneu avant avec la masse du tracteur.

Sur les tracteurs de dernières générations, lors des freinages, le pont avant s’enclenche. Cela a pour effet de maintenir l’essieu avant dans l’axe d’avancement tout en donnant aux pneumatiques avant un maximum d’adhérence, à condition bien sûr que les pneumatiques avant soient en bon état et de qualité. Voici les principales forces qui impactent la phase de freinage.

Comment fonctionne la force de freinage ?

Au même titre que la force de traction, la force de freinage s’exerce grâce au contact du pneu avec le sol. Elle s’oppose au déplacement du tracteur et provoque une décélération de l’engin qui dépend directement du coefficient d’adhérence du pneu sur le sol.

L’intensité de la force de freinage est en fonction de la décélération et de la masse du tracteur. La force nécessaire pour stopper un attelage est proportionnelle à la masse totale du convoi agricole. La vitesse de décélération détermine donc la distance nécessaire pour arrêter ou ralentir le convoi. La masse, la vitesse, l’adhérence des pneus et la puissance du système de freinage sont donc tous les éléments essentiels pour un freinage d’urgence réussi.

La répartition du freinage et la répartition dynamique par essieu

Lors de la phase de freinage la répartition des forces n’est pas la même sur chaque pneu. L’essieu arrière du tracteur peut se soulever et ne contribuer que partiellement à la transmission de la force de freinage. Dans ce cas, le report de charge de l’ensemble du véhicule, communément appelée charge dynamique, vient s’ajouter à la masse de l’essieu avant, l’écrasant davantage. Cette répartition des forces peut être de nature à déstabiliser l’ensemble de votre convoi.

Si le tracteur est combiné avec une remorque, tout dépend si la remorque a ou non un système de freinage :

  • Si la remorque n'a pas de système de freinage, lorsque vous freinez avec le tracteur, presque tout le poids est tiré sur le tracteur par inertie et vous sentez clairement comment l'arrière vous pousse, surtout si vous êtes à la vitesse et à la charge maximale de la remorque lors d'un freinage brusque.
  • Si la remorque est équipée d'un système de freinage, cet effet est vraiment atténué et a moins d'impact sur la sécurité.

Les tracteurs sont généralement dotés d’un répartiteur de freinage latéral indépendant pour les stabiliser lors d’un freinage d’urgence. Ce répartiteur assure l’équilibre de la force latérale de freinage tout en évitant que l’attelage dévie de sa trajectoire.

La distance de freinage

La distance de freinage n’est autre que la distance parcourue par le tracteur et son attelage au cours de la décélération. Il peut s’agir d’un simple ralentissement ou d’un arrêt complet selon l’intention du conducteur.

Des tests ont montré que la vitesse, plus que la masse, a un impact non négligeable sur le freinage. Par exemple, pour un convoi agricole de 40 tonnes qui roule à la vitesse de 40 km/h, la distance de freinage nécessaire pour immobiliser le convoi sur route sèche et plane sera comprise entre 22 et 25 mètres. Il faut compter 20% de distance supplémentaire sur route mouillée.

vitesse sur route et temps de freinage

La vitesse influe beaucoup sur la distance de freinage et le temps nécessaire pour l’arrêt complet du véhicule. Si vous roulez à 50 km/h sur route sèche avec une charge de 40 tonnes, il faut prévoir une distance supplémentaire, par rapport à la vitesse de 40 km/h, pour arrêter définitivement votre engin.

 

2. Quelles sont les différentes solutions de freinage ?

Les anciens modèles de tracteurs en circulation sont presque tous équipés d’un système de freinage à simple ligne hydraulique. Les plus récents sont maintenant équipés d’un freinage double ligne, c’est-à-dire que le dispositif est constitué de deux circuits : le premier est utilisé par le frein de service habituel et le second est utilisé pour le frein de secours.
Pour des raisons de sécurité, la réglementation européenne exige l’installation d’un dispositif de freinage à double ligne, hydraulique ou pneumatique, sur tout type de véhicules traînés (remorques, plateaux, épandeurs…) et tractés (pulvérisateurs, semoirs…). Pour les tracteurs et tous les attelages, cette obligation prendra effet à compter du 1er janvier 2025.

Le freinage hydraulique simple ligne

Le circuit de freinage hydraulique simple ligne est constitué d’un seul flexible de frein relié directement au tracteur qui permet d’assurer le freinage des outils attelés. La réglementation interdit son installation sur les remorques neuves à partir de 2021 et sur les tracteurs neufs à partir de 2025.

La nouvelle homologation européenne autorisant les engins agricoles à rouler à plus de 40 km/h a changé la donne. La loi exige en effet le renforcement du système de freinage avec l’installation d’un système double ligne hydraulique ou pneumatique et l’installation obligatoire de l’ABS dès 60 km/h. A cette vitesse, le circuit hydraulique simple ligne ne suffit plus pour assurer la sécurité du conducteur et des autres usagers de la route en cas de défaillance.

Le freinage hydraulique double ligne

Conformément à la réglementation européenne en vigueur, les matériels agricoles neufs devront disposer d’un système de freinage à double ligne pour renforcer la sécurité des convois à partir de janvier 2025.

Le circuit hydraulique à double ligne est un dispositif qui permet de séparer le circuit de freinage habituel du circuit de freinage d’urgence, conçu pour arrêter le convoi en cas de rupture du système de freinage principal. Le passage d’un système hydraulique simple ligne à un système double ligne représente un coût relativement réduit, car le tracteur est déjà équipé d’une pompe hydraulique.

Le freinage pneumatique double ligne

Fonctionnant de la même manière que le système de freinage hydraulique à double ligne, le freinage pneumatique double ligne utilise l’air comprimée qui permet une meilleure efficacité de freinage. Utilisé depuis longtemps pour les poids lourds routiers, il a largement fait ses preuves et convient parfaitement aux tracteurs de forte puissance tractant du matériel lourd pour des vitesses de 40 km/h et plus.

Freinage pneumatique double ligne pour vitesse supérieure à 40km/h

Selon la réglementation européenne, 167/2013, l’installation d'une double ligne de freinage est obligatoire, qu’il soit hydraulique ou pneumatique, sur tous les matériels agricoles neufs : tracteurs, remorques ou équipements tractés interchangeables . Par contre, il faut prendre en compte que le pneumatique et l’hydraulique ne sont pas compatibles et que ce défaut de compatibilité n’autorise en aucun cas de rouler sans connecter le matériel attelé au circuit de freinage. L’adaptation du matériel devient donc obligatoire pour rendre vos outils compatibles avec le tracteur.

 

3. Comment un pneu de qualité permet d’augmenter la capacité de freinage ?

Le pneu est le seul élément qui assure le contact entre le sol et l’engin agricole. En cas d’arrêt d’urgence, la force de freinage s’exerce directement au niveau du pneumatique et l’essieu avant supporte le poids total du tracteur, écrasant ainsi les pneus avant.

Lorsque vous achetez des pneus, prêtez attention à la solidité et à la fiabilité de la carcasse. Il s'agit d'un investissement plus important, mais qui fera la différence dans les situations de forte sollicitation.

Plusieurs facteurs peuvent influencer le comportement du pneu dans les situations de freinage d'urgence :

    • la zone de contact du pneu,
    • la stabilité de roulement,
    • la résistance de la carcasse à la charge.

Voici l'exemple du VX-TRACTOR, qui combine ces différents facteurs.

La conception de la bande de roulement et de ses barrettes influence la taille de la zone de contact du pneu avec la route. Avec jusqu'à 20% de volume de caoutchouc en plus, les barrettes du VX-TRACTOR offrent une zone de contact large et uniforme avec le sol. Cet avantage peut être utile pour augmenter la résistance du véhicule lors du freinage.

La carcasse robuste, des pneus Bridgestone, a été conçue pour offrir une durabilité exceptionnelle et une grande résistance aux dommages, même à des pressions de gonflage plus élevées. La résistance de la carcasse a été optimisée pour minimiser, grâce à sa bande de roulement à couches de première qualité, les contraintes internes, d'où une plus grande durabilité. Le talon exclusif S-Line est également conçu pour une durabilité optimale en améliorant la connexion entre le pneu et la jante.

Ces caractéristiques contribuent à accroître la stabilité sur la route, à limiter le tangage et à augmenter la résistance des pneus. Elles peuvent constituer un réel avantage dans des conditions difficiles.

 


Pour aller plus loin

Le blog Bridgestone-agriculture.fr est rédigé par des experts du pneu de tracteur qui sont disponibles pour vous apporter tous les conseils qui vous permettent de maximiser votre productivité (Données techniques pneu agraire - Performance pneu agricole - Conseils pression pneu agricole - Solution contre tassement du sol - Pression pneu pulvé - etc...)

Pour aller plus loin et en apprendre davantage sur les risques liés à l'utilisation de pneus agricoles inadaptés ou sur les dangers d'une pression inadaptée, vous pouvez télécharger le livre blanc ci-dessous :

Téléchargez : Quels sont les risques santé liés à la conduite d'engins agricoles?

La majorité des personnes qui ont lu cet article ont aussi lu les articles suivants qui sont classés ci-dessous par ordre de popularité :

Le présent document et les informations qu’il contient n’ont qu’un caractère informatif. Bien que la rédaction ait fait l’objet de soins minutieux, nous déclinons toute responsabilité pour tout préjudice subi en raison d’erreurs subsistant dans le texte. Toutes les données sont par ailleurs susceptibles d’être modifiées sans préavis après la date de publication.


Laissez un
commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *